Vous êtes ici

Les implants dentaires expliqués

 

 

Le cabinet du Docteur  Christian  Lavayssière , dentiste à Toulon , vous présente l'implant dentaire . Depuis 22 ans la pratique de la chirurgie implantaire y est réalisée dans un cabinet spécifique  .
 
 
Un implant est une sorte de vis en titane qui servira de " racine " pour recevoir une couronne   , en fin  d insertion , par  vissage, l'implant est immobilisé dans l'os .  Le tissu osseux entame une intégration physiologique( une sorte de cicatrisation de reconstruction des cellules osseuses qui évoluent sur le Titane comme si elles étaient en contact avec de l'os.
Les cellules    "reconnaîtreront "  le titane et ne changent rien à leur activité on pourrait dire que l'os   " pousse sur le titane").
Le titane  fait alors corps avec l os  et les implants deviennent des  Performantes  "Racines"  qui se  substituent aux racines des dents naturelles.
 
L' extraordinaire vitalité  de  l'OS   nous offre   par L'OSTEOINTEGRATION  la chance de pouvoir redonner aux patients des dents fixes et de leur épargner : le Dentier  ! !
 
Merci la nature pour cette deuxième chance   que vous nous donnez.
 
Les  implants  offrent la chance pouvoir   remplacer les dents manquantes  sans être contraints  tailler  les dents voisines pour  réaliser des bridges .   Compléter les arcades   par des implants  préserve  les  dents restantes en leur épargnant  une double charge : quand un bridge est réalisé pour remplacer une édentation de 3dents par exemple les  2 dents qui supporteront le bridge ,Travailleront  pour 5 dents !!
 
  Elles devront subir  la pression   masticatoire   des dents absentes et de plus, elles  devront  continuer assurer leur propre travail masticatoire . Les dents ou  piliers du bridge ont déjà quelques décennies d'activité antérieures au bridge dont ils supporteront la charge .Leur durée de vie s"en verra forcement raccourcie et conduira à la prothèse amovible.
 
Il nous parait indispensable d'exposer cette alternative thérapeutique au patients avant de  " mutiler " les  autres dents voisines saines.  En dehors d'une contre indication médicale à la chirurgie ,c'est au patient informé et éclairé de prendre la décision de sacrifier ou pas la vitalité des dents voisines .
 
               Photos (cliquer)                                                                                                                                                                                                                               
Le protocole implantaire  
 
Le protocole est usuellement une succession de 3  phases :
La phase 1 :  La Pose  installation de l implant dans l os
La phase 2 :  La Découverte de l implant après une période de couveuse dans les maxillaire
La phase 3 :  La Prothèse que l on installe sur la nouvelle Racine après la maturation gingivale
 
Le préalable  Indispensable   est de disposer d'une salle de chirurgie exclusivement réservée à l'implantologie . Les interventions doivent se réaliser  dans une salle blanche.
 
 
La Phase 1 : L' IMPLANTATION
 
Le praticien   accède  à l'os  en dégageant la gencive qui le recouvre avec un grand soin ,en effet la muqueuse gingivale le protège  et le  nourrit par le périoste ,donc elle est essentielle au succès. Le champ opératoire est ainsi totalement accessible et visible . 
La préparation du logement de l'implant peut s'amorcer  en une ou plusieurs étapes  de forage sous refroidissement de sérum physiologique ; le principe constant est de réaliser une zone" d' accueil " d'un diamètre  légerement plus petit que celui de l implant .Par cette différence lors de l insertion le praticien  obtient un  "blocage primaire "  de la vis ;  il souhaitable d atteindre et respecter les recommandations de serrage du fabricant. Cette force est étalonnée en Newtons/m   .                                                                                                                           
 
La pose de l'implant est réalisée avec un motorisation adaptée , la vitesse de rotation est lente sous une irrigation de sérum physiologique qui proscrit tout échauffement de l os  . Au vissage, par la friction des spires contre la paroi de" l alvéole implantaire " la température peut considérablement  s'élever .  Les cellules osseuses ne supportent pas d élévation de température dépassant 4  à  5 degrés ! ! . L os peut être très rancunier si on le brutalise thermiquement ou mécaniquement .      
 
La présence de ce métal dans l os ne fait pas débat.    mais au contraire est une bénédiction pour la chirurgie en général
 
A ce Jour : il n' y a aucun cas d allergie au titane n a été décrit dans le monde entier .....!
 
Cette inoccuité  exceptionnelle dissipe  la toute dernière rétiscence aux implants dentaires .
 
Les Implants sont rapidement mis à l' abri sous la gencive de pleine épaisseur, qui est soigneusement suturée avec son périoste en la replaquant sur l 'os . L'incision doit être hermétique pour préserver toute la chaîne d actes chirurgicaux  stérilesmise en oeuvre  .
 
 La Phase 1 est terminée on laisse l'implant s'ostéointégrer pendant sa période de mise en couveuse dans l'os sous son périoste nourricier
 
L' ostéointégration des implants demande usuellement 3 à 4 mois  avant de pouvoir y installer les prothèses; dans certaines conditions tres favorables de densité osseuse ou plus fréquement dans les implantations multiples ( de 4  à  5) la mise en "charge" des implants  peut être immédiatement réalisée juste après leur pose   .
 
     
La Phase  2 : La DECOUVERTE ou  L' ACTIVATION  
                                         des têtes implantaires .
 
 
A la fin de la phase précédente les implants sont capables d'assurer leur rôle de racines mais ils sont à ce moment là encore sous la gencive. Pour les mettre au travail , il faut : les découvrir  et   activer leur fonction .  A cet effet , nous pratiquons une petite incision sur la crête de la gencive pour installer sur la tête implantaire un pilier transgingival , qui facilitera la connection des prothèses prévues et rendra confortables les manipulations nécéssaires .  Ainsi prolongé par le pilier trans-gingival la tête implantaire est amenée à fleur de la muqueuse pour s'autoriser toutes les prothèses envisageables .
 
La Phase 3 :La Pose de  la  PROTHESE .
 
Les prothèses unitaires ou multiples  s élaborent à partir de prises d empreintes élaborées . La connectique des prothèses implanto-portées n'autorise que la rigueur . La précision micro.mécanique des éléments et surtout leur parfaite solidarisation 
permet des prouesses de résistance et d'éfficacité masticatoire .
 
La précision des  empreintes s'obtient par l'utilation d analogues et de transferts qui aboutissent à de parfaites copies de la situation spatiales des implants sur les arcades dentaires.Outre les axes et orientations réciproque des têtes implantaires nous connaissons les épaisseurs de gencive de chaque site .
 
 
 
 
 
 
L'implantologie est une avancée essentielle qui a amélioré la vie de milliers de patients. En effet, c'est souvent la solution optimale car :  
 
cela permet d'éviter de sacrifier inutilement des dents saines
c'est la seule possibilité d'éviter une prothèse amovible
le patient retrouve le confort des dents originelles et donc une qualité de vie
la fonctionnalité est  retrouvée
on évite la perte osseuse liée à l'extraction d'une dent
 
 
L'implantation est " la solution "  s'il manque une ou plusieurs dents.
Il est cependant indispensable d'avoir pu conserver du tissu  osseux ; cela s appelle l ' os résiduel .
 
Pour que l os soit le moins résiduel possible ...! Pour respecter l'os les extractions doivent être conduites sans le traumatiser et implanter dans des délais courts juste après la cicatrisation osseuse .
la technique "extraction / implantation " c'est  à dire l'installation de l'implant immédiatement dans l'alvéole de la dent qui vient d'être extraite est  une excellente solution de préservation du capital osseux.
Il faut se rappeller ce que disait le Professeur Beltrami de la facuté dentaire du Pharo à Marseille  ( bien avant que les implants n'existent  début du siècle précédent ) :
"  l ' os alvéolaire  nait, vit et   meurt  avec la dent"       
 
                                      
 
  On appelle la mise charge de l'implant le moment où on y installera une couronne dentaire pour le faire travailler à la mastication des aliments             
 
          La mise en charge de l'implant est généralement différée pour permettre la phase d'ostéo-intégration (de plusieurs semaines à plusieurs mois). Cette phase pourrait être assimilée à une mise en couveuse ! .
Plus d'informations sur les implants dentaires
 
Voir les vidéos

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer